Manger végétarien à Paris

 

IMG_3996

 

Voici un petit guide pratique, pour les parisiens du quotidien ou de passage.

Dans ce livre, au format poche pour le glisser dans son sac, vous trouverez les bonnes adresses pour manger végétarien et même végétalien. Décliné par arrondissement, on y découvre toutes les opportunités offertes par la capitale qui n’a plus peur d’ouvrir ses portes aux soja-carottes. Du bar à jus aux restaurants de grands chefs, vous aurez l’embarras du choix. On trouve aussi les adresses d’épiceries veggies et de cours de cuisine. Autant dire que ce petit livre est assez complet! Une légende simple permet de s’y retrouver: végétarien, végétalien, bio, à emporter, étranger…

Deux petits bémols tout de même.

L’édition date de 2012 et certains endroits ne sont pas répertorié (je pense, par exemple, au très agréable The Tuck Shop dans le 10e).

Tous les restaurants présentés ne sont pas uniquement végétariens, certains ont trouvé leur place ici parce qu’ils proposent au moins un plat végétarien autre que trois feuilles de salade et une carotte. D’un autre côté, leur présence permet de contenter tout le monde, ses amis non végé et ceux qui en ont fini avec les cadavres sanguinolants!

 

Paris Végétarien, Alcyone Wemaëre, aux éditions Parigramme, collection paris/est/à/nous. 6€

1 an!

merci!
 
Voici le début d’une nouvelle année! 
Nous voilà repartis pour de nouvelles aventures. Ici pas de bonne résolution (on ne les tient jamais), mis à part un soupçon d’organisation,m’améliorer dans ce projet et être plus présente!
Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre. Je vous remercie du fond du coeur pour votre soutien sur ce blog et sur la page facebook. 
Ce projet a débuté quelques jours après avoir décidé de devenir végétarienne. On m’a pris pour une hurluberlue. « Ne plus manger de viande!! Pppfff, mais tu ne vas pas de venir végétarienne?! C’est pas bon pour la santé, tu vas avoir des carences… et ceci cela… » Ben oui, c’est mon choix de vie. C’est juste décider d’être en accord avec soi-même, faire la paix avec son fort intérieur, accepter que tous les animaux aient une vie propre et aussi les différences de chacun d’entre nous, apprendre la tolérance. Je ne sais pas par quel mécanisme, l’esprit s’adapte, évolue pour appuyer sa volonté éthique et philosophique du respect d’autrui et de la planète. Finalement, être végétarien c’est être militant pour la non violence. 
J’ai compris peu à peu que le végétarisme avait pour sens profond, pour finalité le veganisme. Ce sera certainement la prochaine étape tout en respectant le choix de mon entourage. Et là, je dois avouer que passer l’incompréhension de mes proches, et de tous ceux qui partagent mon quotidien, ils se sont révélés tolérants, agréablement surpris par la richesse des plats que je leur ai préparé et se plient en quatre pour que je mange correctement. Ca me touche énormément et je leur en suis très reconnaissante. 

 Ce blog m’a permis de poser les situations, passer ma colère du début, mieux comprendre ce que j’entreprenais, rencontrer d’autres végétariens et même des végétaliens, des gens qui voulais franchir le pas… donner à d’autres personnes l’envie de devenir végétarien. Et ça, j’avoue, c’est une belle réussite, la plus belle 🙂

Le groupe du Menu VG m’a indirectement soutenue. En découvrant de nouvelles recettes et le plaisir de cuisiner, je n’ai plus eu peur de me lancer dans des plats sans viande, ni même (de temps en temps) sans aucun produit animal.
Mes rituels beauté ont aussi changé, je n’achète que des produits vegan ou certifiés. Au quotidien, je fais en sorte de n’acheter que des produits ménagers non testé, voire de revenir à l’essentiel. Même pour la mode, je fais attention aux étiquettes et aux matières.
Grâce à ce carnet géant et à vous, j’ai évolué. Ce blog, il faut l’avouer, c’est du travail. Ca me prend du temps, parfois beaucoup de temps parce que je  suis nulle en informatique. Mais c’est un véritable plaisir de partager mes découverte, mon évolution… J’espère continuer l’aventure en votre compagnie un long moment encore!
N’hésitez pas à réagir, commenter, me dire ce qui vous plait ou non, ce que vous aimeriez voir ici!
 

Premier Noël végétarien

images

Voilà! J’ai passé l’épreuve de Noël dans une famille omnivore.

Vous imaginez qu’au menu on pouvait trouver des fourrés aux knackis, du saucisson, du foie gras, des huitres, des crevettes, des langoustines, du saumon et de la viande… Sacré menu!!

Mais je suis tombée dans une famille formidable qui a très bien accepté mon handicap choix, tant sur le plan pratique que éthique. Un beau cadeau! En plus, comme, idiote que je suis, je n’ai pas eu l’idée de leur concocter un petit plat issu de nos menus de Noël, ma belle mère a pris soin que je mange à chaque étape!

J’ai donc eu droit à des fourrés à la tomates et aux épinards, des radis, de l’avocat, un délicieux gratin de pommes de terre accompagné de ses champignons et châtaignes.

Pour le dessert, pas d’inquiétude, j’ai un ventre élastique qui peut absorber une grande quantité de chocolat(s) et autres friandises 😛

Je suis soulagée. Heureuse de voir que je n’ai pas été tentée par mes plaisirs d’avant ma thérapie. Et rassurée de voir que personne ne s’est senti vexé par mon régime alimentaire. Au contraire, on s’est inquiété de savoir ce que je mange, si ce n’était pas trop dur, si je ne manquais pas de protéines, pourquoi j’ai choisi ce mode de consommation, et même de rire en disant que finalement on pourrait tous devenir végétariens si les lobbies continuent à nous empoisonner de la sorte! Je suis très reconnaissante de voir que les gens trouvent que c’est un engagement courageux qui implique, du moins au départ, quelques sacrifices.

Au Noël prochain, et même avant, c’est promis, j’oserai proposer des plats végé* qui, j’espère, raviront petits et grands!

Pour vous dire comme ce Noël fut léger, on m’a même soufflé l’idée d’offrir des livres de cuisine végétarienne aux prochaines occasions. Les gens sont curieux de voir de quelle manière se nourrir sans viande et sans dépérir et comment trouver de nouvelles recettes!

A ce propos, une petite anecdote.

Nous mangions au restaurant et j’avais commandé un menu végétarien sans savoir ce qu’il y  avait dedans. En entrée, j’ai eu droit à une assiette bien présentée nommée « Salade végétarienne ». Ouaaaaah!!….ah. Veuillez trouver,s’il vous plaît, une pincée de roquette avec sa cuillerée de velouté de betterave et trois petites pousses de soja germé. En plat, la recherche avait dû leur prendre un temps fou… L’accompagnement de la viande: pommes de terre et sa poêlée de champignons avec l’accompagnement du poisson: de la purée de panais… A 20€ le menu, il y a de gros progrès à faire…

J’espère  que vous avez tous passé un bon Noël et que vos menus ont plu 😉

 

 

♥Clin d’oeil au concours de Piguthttp://cuisine.pigut.com/

Pigut nous propose un  super concours  pour le lancement de ses activités culinaires. La participation est très simple, il suffit de vous exprimer à votre façon sur un de ces sujets :

  • En lisant les termes « cuisine bio végétale », qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ?
  • « Les fêtes d’un point de vue végé », partagez votre expérience.

Qu’est-ce qu’on gagne ? Le plaisir de participer déjà… et de super lots bien sûr :

  • 1 coaching d’1h à distance avec suivi personnalisé de 2 semaines (plus d’infos) / ou / 1 recette personnalisée créée rien que pour vous par mes soins (plus d’infos),
  • des livres Pois Chiche dédicacés,
  • des portions de surprises gourmandes signées PIGUT (ces derniers lots sont réservés à la France et la Belgique).

Profitez en!